Contactez-nous
Life Plus > Blog > A la une > 4 questions pour comprendre l’enjeu de l’activité physique en EHPAD et Résidence

4 questions pour comprendre l’enjeu de l’activité physique en EHPAD et Résidence

Publié le 19-08-2020

Il n’y a pas d’âge pour faire du sport ! Bouger est possible à n’importe quel âge. Tout l’enjeu est d’adapter l’activité sportive en fonction des capacités de la personne. Pour les seniors, de nombreuses activités sont conseillées telles que le yoga, la marche nordique ou les activités en plein air. Moments de partage et de convivialité, l’activité physique a également un effet positif pour la santé. Mais comment l’organiser en EHPAD et en Résidence ? [1]

 

 

Comment définir l’activité physique adaptée (APA) ?

 

Par définition, l’APA, c’est-à-dire l’activité physique adaptée, renvoie à l’ensemble des activités physiques et sportives ajustées aux capacités des personnes concernées. Elle a pour objectif la prévention, la rééducation, la réadaptation et même la réhabilitation, l’éducation ou la réinsertion des seniors. Son impact est visible à plusieurs niveaux, que ce soit sur le plan psychologique, physiologique ou social. A la différence de l’activité sportive traditionnelle, l’APA doit être structurée, organisée, répétée et centrée autour des objectifs personnels du senior pour améliorer sa condition physique. C’est d’ailleurs pourquoi la fréquence, l’intensité et le type d’activité peuvent varier. [2]

En Résidence comme en EHPAD, les activités physiques ont généralement lieu une fois par semaine à travers des séances collectives. Organisées par un professionnel des APA (diplômés d’une licence STAPS spécialisé APA en L3), les résidents ne bénéficient que rarement d’un accompagnement individualisé. Ils sont néanmoins tous incités à travailler l’équilibre, la forme physique et à stimuler la mémoire. [3]

 

Sans activités sportives, quels sont les risques ?

 

Avec l’âge, il est vrai que la condition physique des seniors, qu’ils soient en EHPAD, en  Résidence ou à domicile se détériore :

  • La capacité cardio-respiratoire (VO2 max) diminue de 5 à 10% par décennie à partir de 30 ans.
  • La masse, la force et la puissance musculaire diminuent fortement, notamment pour les seniors de plus de 80 ans.
  • Le niveau de la souplesse et des capacités neuromusculaires, en particulier l’équilibre, sont altérés avec l’avancée en âge.
  • Des comorbidités apparaissent, ce qui réduit les capacités fonctionnelles du senior, notamment la marche.

L’ensemble de ces éléments entraînent une hausse du risque de chute, et donc de fractures. Or, cela accentue la fragilité des seniors et donc leur dépendance. Ainsi, plus un senior est inactif, plus ses capacités fonctionnelles sont diminuées. Voici un tableau récapitulatif des changements physiologiques liés à l’avancée de l’âge [4] :

Changements physiologiques de la composition corporelle liés à l'âge

 

Quels sont les bienfaits liés à l’activité sportive ?

 

Selon la Haute Autorité de Santé, l’activité physique poursuit des objectifs différents selon la catégorie de seniors en EHPAD et Résidence [4] :

  • Si le senior est robuste, l’objectif est de le maintenir en bonne santé et autonome.
  • Si le senior est fragile ou pré-fragile, l’objectif est d’inverser sa situation ou de maintenir son indépendance.
  • Si le senior est dépendant, l’objectif est de réduire le déclin de ses capacités fonctionnelles et d’améliorer le plus possible son statut.

 

En EHPAD et Résidence, le sport est réellement considéré comme un atout. En effet, il est adapté à la perte d’autonomie des résidents et les activités proposées cherchent à prolonger leur autonomie. Parmi ces activités, il y a par exemple la « canne défense ». Cette discipline d’auto-défense ludique et participative permet de préserver l’équilibre et le lien social du senior. Certains EHPAD ont mis en place l’APA en collaboration avec l’équipe soignante et le médecin coordinateur. Au préalable, il est néanmoins conseillé d’évaluer l’état de santé et le besoin des seniors [1].

 

Les bienfaits directs liés à la pratique d’activités sportives en EHPAD et Résidence se recensent à deux échelles. [5]

Au niveau du corps, le sport permet :

  • De rendre le cœur plus endurant puisque celui-ci se muscle, le diamètre des vaisseaux sanguins augmente et les troubles artériels diminuent.
  • D’augmenter la masse musculaire à partir de 30 minutes de marche par jour.
  • De limiter le risque de dégénérescence maculaire de 70% lorsque que la marche est pratiquée quotidiennement pendant 15 ans.
  • De fortifier les os puisque, à chaque pas, l’os se fortifie encore davantage pour contrer les impacts des pas au sol qui provoquent des microlésions sur le squelette. La marche permet donc de renforcer la densité osseuse des seniors.

Au niveau mental, le sport permet :

  • De booster le cerveau puisque la marche permet d’augmenter le volume de l’hippocampe, zone du cerveau qui contrôle la mémoire et les capacités cognitives.
  • De booster le moral puisque la marche est à l’origine de la sécrétion d’endorphine, l’hormone du plaisir.

 

Quelques astuces simples sur les activités sportives en EHPAD et Résidences ?

 

L’OMS exprime ses recommandations pour améliorer les capacités physiques et fonctionnelles des seniors de plus de 65 ans. 3 conseils sont centraux :

  • Chaque semaine, pratiquer au minimum 150 minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée et 75 minutes d’activité d’endurance d’intensité soutenue
  • Entre chaque activité d’endurance, laisser 10 minutes minimum
  • Deux fois par jour, réaliser des exercices de renforcement musculaire.

En règle générale, l’OMS conseille de faire 10 000 pas par jour pour rester en bonne santé. Pour les seniors, atteindre 6 000 pas est un objectif minimum à atteindre. Pour s’aider, il est recommandé de se créer des « programmes » par semaine composée au minima de 5 marches par semaine de 45 minutes environ, dont 30 minutes de marche normale et 15 minutes de marche rapide.

Elle précise également que « les personnes âgées dont la mobilité est réduite devraient pratiquer une activité physique visant à améliorer l’équilibre et à prévenir les chutes au moins trois jours par semaine ». De plus, « lorsque des personnes âgées ne peuvent pratiquer la quantité recommandée d’activité physique en raison de leur état de santé, elles devraient être aussi actives physiquement que leurs capacités et leur état le leur permettent ». [6]

 

Concrètement, augmenter son nombre de pas au quotidien peut passer par des actions simples en EHPAD et Résidence [7] :

  • Planifier des séances de marche pour assurer une régularité
  • Se fixer des objectifs progressifs pour se motiver
  • Créer des groupes de marcheurs seniors
  • Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur
  • Faire des petits trajets à pied plutôt qu’en transports
  • Jouer avec ses petits enfants
  • Demander aux résidents de se lever pour réaliser leur toilette

Les solutions de Life Plus permettent aussi d’inciter les seniors à se déplacer et donc à marcher. Avec la  montre connectée, le senior pourra suivre l’évolution de son nombre de pas et son temps de marche active grâce à un rapport mensuel pour la solution Dona Care ou quotidiennement sur sa tablette pour la solution Generation Care.

 

 

Ainsi, aux vues des effets bénéfiques sur le plan physique ou psychologique, l’activité sportive est centrale en EHPAD ou Résidence. Tous les moyens sont bons ! Les jeux vidéo par exemple avec la « Wii thérapie » est utilisée pour travailler l’équilibre et stimuler la mémoire du senior. Essayons d’être toujours plus innovants pour prévenir la fragilité des seniors grâce au sport !

 

 

Victoire de Lambilly

 

 

Sources :

 

[1] https://www.logement-seniors.com/articles-ls/senior-sport-quelle-activite-sportive-pratiquee.html

[2] https://www.orsmip.org/tlc/RapportAPA_EHPAD_20122016_VF.pdf

[3] https://www.ete-indien-editions.fr/articles/residences-seniors-quelle-pratique-de-activite-physique/

[4] https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2019-07/app_248_ref_aps_pa_vf.pdf

[5] https://www.groupama.fr/conseils/bien-vieillir/bienfaits-de-la-marche-seniors

[6] https://www.orsmip.org/tlc/RapportAPA_EHPAD_20122016_VF.pdf

[7] https://institut.amelis-services.com/bien-vieillir/sport/pourquoi-la-marche-est-elle-bonne-pour-les-seniors/

Tags : A la une, Bien-Vieillir : Vie pratique, EHPAD, Résidence, Santé : prévenir la fragilité

eleifend Curabitur vel, Lorem Phasellus leo. ipsum dolor. Praesent sem, ipsum