Contactez-nous
Life Plus > Blog > A la une > Isolement des seniors, comment y mettre fin ?

Isolement des seniors, comment y mettre fin ?

Publié le 18-11-2020

« Le confinement a tué des gens en Ehpad, tout le monde le sait. La solitude rend fou ». Voici les paroles de Philippe Wender, président de l’association Citoyennâge et résident en EHPAD. [1]


Avec cette crise sanitaire mondiale a resurgit une problématique centrale de la société française : l’isolement des seniors. Troisième pays d’Europe le plus concerné par cette problématique, il est temps de réagir. C’est pourquoi plusieurs acteurs se sont mobilisés – gouvernement, associations et citoyens – avec le même objectif : celui de rétablir les liens intergénérationnels et de réintégrer les seniors isolés au centre de la société. A différentes échelles, nombreuses sont les actions qui peuvent être adoptées en ce sens, notamment en EHPAD.

Comment ? Lesquelles ? Des éléments de réponses dans cet article…

 

 

L’isolement des seniors, une réalité ?

 

Il est difficile de répondre négativement à cette question ; l’isolement des seniors est une des préoccupations majeures sur laquelle le gouvernement français travaille.

 

Partons de quelques chiffres…

D’après le rapport MONALISA (Mobilisation Nationale contre l’isolement Social des Agés), la France est le troisième pays européen le plus touché par cette problématique d’isolement des seniors.

De manière plus large, en 2013, plus de 5 millions de personnes de plus de 18 ans étaient victimes d’isolement. Et parmi eux, 23% sont âgés de plus de 75 ans. [2]

Plus récemment, l’association Les Petits Frères des Pauvres a réalisé une étude sur un échantillon de la population française ayant plus de 60 ans. En ressort qu’en 2017 [3] :

  • 6% d’entre eux sont isolés de leur famille et de leurs amis (ces 6% équivalent à la densité de la ville de Marseille).
  • 31% des seniors interrogés n’utilisent pas internet, notamment chez les plus de 80 ans.
  • Un senior sur trois parmi les interrogés ne sort pas de chez lui tous les jours.

Difficile de parler de l’isolement des seniors sans le lier à la période de crise sanitaire que nous vivons. Les effets du premier confinement sur les seniors sont alarmants : 720 000 personnes âgées ont été totalement coupées de leur famille, 650 000 des seniors n’ont trouvé personne à qui parler, 5,7 millions de personnes ont ressenti cette solitude tous les jours ou souvent… [4]

 

L’isolement est réel, mais d’où vient-il ?

Les causes de l’isolement sont diverses [5] :

  • Le décès de son conjoint pour 58% des seniors isolés
  • Le vieillissement pour 43% d’entre eux.
  • Un éloignement géographique dans 26% des cas. A noter que près de 41% des personnes âgées ne seraient plus en contact avec leurs enfants.

De manière générale, l’isolement des seniors est fortement lié à leur âge : plus une personne vieillit, plus le risque d’isolement est fort.  Et c’est un cercle vicieux : à cause du vieillissement, les seniors sont de plus en plus dépendants. Néanmoins, ils ne veulent pas demander de l’aide à leur proche pour ne pas les gêner, ce qui les enferme dans cette solitude. Et cela a un impact sur la santé psychologique des seniors : stress, dépression, perte de confiance en soi… [2 & 6]

 

L’isolement est réel, mais quelles en sont les conséquences ?

Les conséquences de l’isolement des seniors sont perceptibles à deux échelles : physique et psychique. [5]

Au niveau psychique. L’impact du sentiment d’isolement et de solitude est important sur le moral des seniors. Il est souvent synonyme de repli sur soi-même et d’une perte de confiance en soi. Il peut même être à l’origine d’une dépression chez les seniors qui subissent cet isolement. Dans le pire des cas, cela peut conduire à la mort.

Au niveau physique. L’isolement entraine plusieurs troubles chez le senior : problème de nutrition, perte de ses capacités cognitives, mal de tête, sommeil agité, diabète…

 

A l’échelle nationale, quelles mesures de prévention sont mises en place ?

 

La problématique de l’isolement des seniors n’est pas nouvelle. Mais elle est plus que jamais pointée du doigt dans ce contexte de crise sanitaire qui creuse la distanciation entre les seniors et le reste de la société ; le gouvernement réagit.

A l’échelle nationale, plusieurs lignes directrices pour lutter contre cet isolement ont été proposées par Jérôme Guedj [7] :

  • La création d’un numéro vert national d’écoute et de soutien pour les seniors isolés
  • La promotion des gestes bienveillants et solidaires notamment par un soutien aux associations des pouvoirs publics
  • Le soutien et l’accompagnement des aidants
  • La diffusion de solutions numériques pour le maintien du lien social
  • La mobilisation des départements pour être les chefs de file des politiques sociales et des communautés d’agglomérations pour être les interlocuteurs directs des seniors
  • La création d’une cellule « lutte contre isolement » avec des élus locaux
  • Une identification des seniors fragiles grâce à l’organisation d’appels téléphoniques à tous les fragiles. L’objectif étant d’identifier les personnes les plus fragiles pour être prêts à leur porter assistance le plus rapidement possible
  • La mise en place d’un plan d’action territorial autour des 10 besoins essentiels d’une personne isolée (cf article précédent sur le bénévolat en EHPAD)
  • La mobilisation de nouvelles ressources sur le terrain : 30 000 jeunes du service civique dédiés au maintien du lien social, 70 000 gardiens d’immeubles pour repérer et soutenir les personnes fragiles (entre autres)
  • La création d’un site internet national pour diffuser les bonnes pratiques et initiatives locales

Les actions peuvent être nombreuses à l’échelle nationale. Mais concrètement, quel va être leur impact sur le terrain ?

 

 

A l’échelle des EHPAD, que mettre en place pour lutter contre cet isolement ?

 

Plusieurs leviers d’actions sont possibles pour lutter contre cet isolement dans les EHPAD. Voici les principaux que nous avons sélectionné :

 

Adopter les nouvelles technologies au service des liens sociaux

 

Nombreuses sont les technologies qui aujourd’hui permettent de lutter contre l‘isolement des seniors. Il se pourrait que ces innovations soient un élément clé du puzzle pour endiguer cette problématique. C’est pourquoi l’Agence Interdépartementale de l’Autonomie et le Conseil Départemental des Yvelines ont décidé de lancer un nouveau projet en octobre 2020 ; le projet « Innos en EHPAD ». Un objectif : diminuer l’isolement des seniors grâce au numérique. Albert Fernandez, Directeur Général Adjoint aux Solidarités, au sein du Conseil Départemental des Yvelines explique qu’il s’agit là de « la première étape d’un projet majeur visant à donner toute sa place aux technologies qui permettent de renforcer le lien social, de maintenir l’éveil sensoriel et d’accéder aux soins dans les EHPAD ».

6 solutions ont été sélectionnées et déployées dans 6 EHPAD pour favoriser le lien social, la téléconsultation… Voici un aperçu de certaines d’entre elles [8] qui pourraient être intéressantes pour votre établissement :

ZeeBox : Il s’agit d’une plateforme de service sur l’écran TV qui intègre des services et applications de lien social, d’agenda, d’information… L’objectif de la solution est multiple. Elle permet de maintenir le lien familial car le senior peut recevoir des messages et des photos de sa famille directement sur sa télévision pendant qu’il regarde son programme préféré. Elle offre aussi la possibilité au senior de rester connecté à la vie de la société en recevant des informations locales ou des informations internes à son établissement ou résidence, toujours directement sur sa télévision. Enfin, ZeeBox permet aux aidants (infirmiers, personnels d’EHPAD ou résidences par exemple) de gérer et modifier l’agenda des seniors à distance et de leur offrir la possibilité de le consulter et de recevoir des rappels toujours directement sur son poste de télévision.

Zeebox, innovation au service des seniors contre l'isolement

Lumeen : Lumeen utilise la réalité virtuelle à des fins sociales et thérapeutique. Leur outil clé en main permet aux animateurs et soignants d’offrir des moments d’évasion aux seniors tout en agissant comme thérapie non-médicamenteuse. Plusieurs objectifs : favoriser le bien-être et le lien social, apaiser l’anxiété et la douleur, éveiller les souvenirs et enfin stimuler les fonctions cognitives.

Lumeen, réalité virtuelle en EHPAD

Axyn Robotique : en EHPAD, cette solution correspond à un robot permettant la consultation à distance. Elle a pour objectif de répondre à trois besoins médicaux principaux : les soins de maux simples, les conseils et le renouvellement des ordonnances. Elle offre aussi une téléprésence sociale pour optimiser une communication simple, rapide et bienveillante entre le résident et le personnel grâce à sa caméra HD.

Axyn Robotique pour la consultation à distance

Connect’Age : il s’agit d’une plateforme personnalisée de jeux poursuivant plusieurs objectifs : maintenir le lien cognitif (langage, reconnaissance visuelle, fonctions exécutives), consolider le lien social entre les patients mais aussi entre les animateurs et les patients grâce à des moments de partage conviviaux. La plateforme permet également de mettre en éveil l’ensemble des sens, notamment le sens olfactif, avec Athy, un diffuseur connecté à 30 odeurs naturelles différentes, relié via Bluetooth à la tablette numérique.

Connect'Age, plateforme personnalisée de jeux

Restons attentifs aux résultats de cette expérience dans les 6 EHPAD des Yvelines qui pourront contribuer à prouver que les technologies, si elles sont bien utilisées, pourraient bien réduire l’isolement des seniors.

 

Utiliser les animaux de compagnie contre le sentiment de solitude en EHPAD

 

Les bienfaits liés aux animaux de compagnie sont reconnus par plusieurs médecins. Ils procurent un certain apaisement et une présence pour le résident qui se sent seul. Le senior peut le toucher ou le prendre dans ses bras. L’animal va aller au-delà de la maladie et de l’apparence physique. Et cela est d’autant plus important dans les EHPAD où certains résidents sont atteints de maladies évolutives graves pouvant altérer leur physique. « L’animal ne juge pas. Il replace le patient en tant que personne », Dr Ingrid Payet, service de soins palliatifs, hôpital Joseph Ducuing (Toulouse). [9]

Finalement, la présence d’animaux de compagnie constitue une thérapie alternative non médicamenteuse, aussi qualifiée de « thérapie douce ». L’animal de compagnie favorise en effet la création de lien ainsi que la communication des résidents, notamment pour les chiens et les chats. Même si cette pratique n’est pas encore très développée en France, la zoothérapie est pratiquée depuis plusieurs années aux Etats-Unis. Elle est reconnue comme bénéfique par le ministère de la Santé. [10]

 

Adhérer à des associations dont l’objectif est de préserver les liens avec les seniors

 

Plusieurs associations existent et cherchent à instaurer des liens sociaux entre les seniors isolés des EHPAD et le reste de la société. [11]

Nous vous en avions déjà parlé dans l’article « Les Initiatives Solidaires pendant la période de confinement », mais des associations comme « 1 Lettre 1 Sourire » ont pour objectif premier le maintien du lien social pour assurer un « bon moral » aux résidents. Cette association a mis en place un système de correspondance épistolaire pour les patients des EHPAD. Toute personne qui le souhaite a l’opportunité d’écrire une lettre à destination d’un senior isolé en EHPAD pour l’inciter à garder un contact avec l’extérieur. Avec déjà 1 300 établissements partenaires en Europe, et au Canada, ce type de projet est réellement bénéfique aux établissements pour maintenir le lien, notamment en cette période de crise sanitaire.

D’autres associations proposent des activités en lignes. Par exemple, le groupe associatif Siel Bleu diffuse sur les réseaux sociaux des retransmissions de séances de sports adaptées aux résidents d’EHPAD. En plus du support vidéo, un support papier est disponible avec des exercices détaillés.

 

Faire appel au bénévolat (cf article précédent en cliquant ici)

 

 

Ainsi, le problème de l’isolement des seniors n’est pas pris à la légère. Que ce soit à travers des mesures gouvernementales ou grâce à des associations, plusieurs leviers sont actionnés pour tenter de réintégrer les seniors isolés dans la société.

 

Victoire de Lambilly

 

 

Sources :

[1] https://www.liberation.fr/france/2020/10/28/s-il-y-a-un-deuxieme-confinement-dans-les-ehpad-je-serai-tres-en-colere_1803733

[2] https://www.independanceroyale.com/fr/isolement-personnes-agees-seniors-solutions

[3] https://blog.residentiels.fr/lisolement-chez-personnes-agees/

[4] https://institut.amelis-services.com/sante/autres/confinement-des-personnes-agees-quelles-solutions-contre-lisolement/

[5] https://www.logement-seniors.com/articles-ls/lutter-isolement-personnes-agees.html

[6] https://www.capretraite.fr/blog/style-de-vie/mieux-comprendre-causes-de-lisolement-personnes-agees/

[7] https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/rapport_no1_j._guedj_-_05042020.pdf

[8] https://4jlxf.r.ag.d.sendibm3.com/mk/mr/cXbPcbWR53Ou_Dcpm6HbzZOa6ksB9VhlVFVkkFkDFMf2a7IOPkVbpaYOlh4E8u4WuD2bjHgOmVDyFq87Qhs7LRDvznqPMbh50Cl5Rff1D7_bQXE

[9] https://www.lefigaro.fr/actualite-france/ehpad-des-animaux-de-compagnie-contre-la-solitude-20200718

[10] https://www.senioractu.com/EHPAD-des-ateliers-de-mediation-par-l-animal-pour-favoriser-le-lien-social-des-residents_a23106.html

[11] https://ressources.cutii.io/hubfs/Lead-Magnets/lead-magnet-isolement-social-covid.pdf?utm_campaign=2020%20-%20Sandrine%20EHPAD%20-%20Consid%C3%A9ration%20-%20Isolement%20social%20%26%20Covid&utm_medium=email&_hsmi=97905051&_hsenc=p2ANqtz-9UQPLD6pH4VGWVOKtek_oTIHtyvjtrSvDloAEjEWhWEkp0uA9wI0OU0na9EAnmYp9kDUoqwEk05gevuWUubV9zAok-Ck8Gn2oqf_K1sTebxuYN8Wk&utm_content=97905051&utm_source=hs_automation

Tags : A la une, Actualité, EHPAD, Maintenir le lien social, Résidence

mi, commodo in accumsan tempus elementum consequat. ipsum eleifend commodo